Green tech - Technologie verte - The Green Link


Quelle est le définition de GreenTech ?

Technologie verte (également green tech) : Technologie dont l'utilisation vise à atténuer ou à inverser les effets de l'activité humaine sur l'environnement.

L'utilisation des technologies vertes et des énergies renouvelables fait partie intégrante du programme du gouvernement,

nom commun "l'investissement dans les infrastructures naturelles et les technologies vertes permettrait également de créer de nouveaux emplois de qualité dans le secteur des technologies vertes", comme modificateur "l'industrie des technologies vertes".

Qu'est-ce que la technologie verte – GreenTech ?

La technologie verte désigne un type de technologie considéré comme respectueux de l'environnement en raison de son processus de production ou de sa chaîne d'approvisionnement. La technologie verte, qui est l'abréviation de "technologie verte", peut également faire référence à la production d'énergie propre. La production d'énergie propre consiste à utiliser des technologies et des combustibles alternatifs moins nocifs pour l'environnement que les combustibles fossiles.

Bien que le marché des technologies vertes soit relativement jeune, il a suscité l'intérêt des investisseurs en raison de la prise de conscience croissante des impacts du changement climatique et de l'épuisement des ressources naturelles.

Qu'est-ce qu'une entreprise GeenTech ?

Une entreprise Greentech est une entreprise dont l'impact environnemental positif est au cœur de ses activités.

Elles sont fondées dans un but précis, qu'il s'agisse de réduire les émissions de CO2 ou la pollution, de minimiser les déchets ou de protéger les écosystèmes de la planète.

Les entreprises Greentech utilisent des technologies, des idées et des méthodologies basées sur la science pour résoudre les plus grands défis auxquels la communauté mondiale est confrontée. Leurs modèles économiques sont durables sur le plan financier, social et environnemental. Le profit est généré comme un moyen de soutenir et de développer l'entreprise et son impact positif sur la planète.

La sensibilisation au blanchiment écologique et l'engagement en faveur d'une communication honnête sont essentiels pour les entreprises Greentech. Les communications doivent éduquer et inspirer, en encourageant le passage à des systèmes durables. Les entreprises Greentech montrent l'exemple, en réduisant autant que possible leur propre empreinte carbone et en compensant si nécessaire.

De la finance à l'alimentation, des chaînes d'approvisionnement aux comportements de consommation, les entreprises Greentech ont un champ d'action illimité, pour autant que les critères suivants soient respectés :

  • Être fondées dans le but de protéger l'environnement
  • avoir un impact mesurable et fondé sur la science
  • elles restent fidèles à leur mission et ne pratiquent pas l'écoblanchiment.

Les entreprises de technologies vertes ont un objectif commun : transformer nos systèmes et nos sociétés en systèmes qui prospèrent dans les limites de la planète.

Comprendre les technologies vertes

La technologie verte est un terme générique qui décrit l'utilisation de la technologie et de la science pour créer des produits plus respectueux de l'environnement.

L'objectif des technologies vertes est de protéger l'environnement et, dans certains cas, de réparer les dommages causés à l'environnement.

Parmi les exemples de technologies vertes, citons les infrastructures technologiques utilisées pour recycler les déchets, purifier l'eau, créer de l'énergie propre et conserver les ressources naturelles.

La technologie verte est un terme générique qui décrit l'utilisation de la technologie et de la science pour créer des produits et des services respectueux de l'environnement. Les technologies vertes sont liées aux technologies propres, qui font spécifiquement référence aux produits ou services qui améliorent les performances opérationnelles tout en réduisant les coûts, la consommation d'énergie, les déchets ou les effets négatifs sur l'environnement.

L'objectif des technologies vertes est de protéger l'environnement, de réparer les dommages causés à l'environnement dans le passé, de conserver les ressources naturelles et de préserver les ressources naturelles de la Terre. Les technologies vertes sont également devenues une industrie en plein essor qui attire d'énormes quantités de capitaux d'investissement.

L'utilisation des technologies vertes peut être un objectif déclaré d'un secteur d'activité ou d'une entreprise. Ces objectifs sont généralement décrits dans la déclaration sur l'environnement, la durabilité et la gouvernance (ESG) d'une entreprise, ou peuvent même figurer dans la déclaration de mission d'une entreprise. De plus en plus, les investisseurs socialement responsables cherchent à restreindre leurs investissements potentiels pour n'inclure que les entreprises qui emploient ou produisent spécifiquement des technologies vertes.

Si les technologies vertes sont devenues de plus en plus populaires à l'ère moderne, des éléments de ces pratiques commerciales sont utilisés depuis la révolution industrielle. Dès le début du XIXe siècle, les fabricants ont cherché à réduire leurs externalités environnementales négatives en modifiant les processus de production afin de produire moins de suie ou de sous-produits de déchets. Pourtant, les technologies vertes en tant que secteur d'activité reconnu ne se sont réellement développées qu'à partir des années 1990.

Selon un rapport publié par les Nations unies en 2018, les investissements mondiaux dans les processus liés aux énergies renouvelables et aux technologies vertes ont dépassé 200 milliards de dollars en 2017 ; 2 900 milliards de dollars ont été investis dans des sources telles que l'énergie solaire et éolienne depuis 2004.

Le rapport de l'ONU a également indiqué que la Chine était le plus grand investisseur mondial dans ce secteur, avec environ 126 milliards de dollars investis en 2017.

Les entreprises qui font partie du mouvement des technologies vertes pourraient s'engager dans la conservation des ressources naturelles ou la découverte de nouvelles sources d'énergie respectueuses de l'environnement.

Exemples d’applications de technologies vertes

Recyclage

La technologie verte est utilisée dans le processus de recyclage, ainsi que dans l'incinération des déchets. Les matériaux recyclables peuvent être utilisés pour fabriquer des plastiques, des engrais et des carburants. La technologie verte peut également faire partie du processus de production, comme les processus de recyclage de l'eau ou des déchets dans le processus de fabrication.

Purifier l'eau

Les technologies vertes sont utilisées pour purifier les ressources en eau dans le monde entier. Dans les régions du monde où les ressources en eau sont rares, les technologies vertes peuvent être utilisées pour purifier l'eau sale ou retirer le sel de l'eau de mer afin d'augmenter la disponibilité d'eau potable.

Air pur

Les technologies vertes sont utilisées dans des processus qui purifient l'air en réduisant les émissions de carbone et les gaz rejetés dans l'air par les usines de fabrication.

Énergie

Les technologies vertes peuvent être utilisées dans des processus destinés à économiser l'énergie, comme les luminaires à faible consommation d'énergie. Les technologies vertes sont également utilisées pour créer des sources de carburant alternatives plus respectueuses de l'environnement que les combustibles fossiles. Les combustibles fossiles génèrent généralement des déchets comme sous-produit de leur production. L'énergie solaire, l'énergie éolienne et les barrages hydroélectriques sont tous des exemples de technologies vertes, car ils sont plus sûrs pour l'environnement et ne produisent pas de sous-produits de combustibles fossiles. Outre les avantages environnementaux de ces sources d'énergie alternatives, elles peuvent également être utilisées pour alimenter une maison ou une centrale électrique.

Objectifs et finalités des technologies vertes et propres

L'objectif premier des technologies vertes est de réduire les impacts négatifs que l'homme impose à la planète. Les producteurs de technologies vertes s'efforcent d'y parvenir en exploitant la puissance des sources d'énergie renouvelables telles que le soleil, le vent, l'eau en mouvement, les matières végétales organiques et la chaleur de la terre. En inventant de nouvelles idéologies, de nouvelles méthodes et de nouveaux produits, les technologies vertes cherchent à identifier et à remplacer les habitudes de gaspillage ou de nuisance qui se sont développées au fil du temps afin d'améliorer la qualité de l'environnement de la Terre et de corriger le tir pour un avenir riche en ressources. Parmi les objectifs spécifiques des technologies vertes, citons

  • Durabilité - Le fait de répondre aux besoins de la société d'une manière qui puisse être utilisée dans le futur. La préservation des ressources est la clé de la durabilité.
  • Conception "du berceau au berceau" - Les processus de fabrication actuels créent souvent des produits qui ne peuvent être utilisés qu'un nombre limité de fois, parfois dans l'intention de ne les utiliser qu'une seule fois avant de les jeter. La fabrication "du berceau au berceau" remplace cette méthode de production "du berceau à la tombe" en mettant l'accent sur la création de produits qui peuvent être réutilisés ou recyclés.
  • Innovation - Les technologies utilisées aujourd'hui peuvent avoir des conséquences catastrophiques sur l'environnement, la santé mondiale et la survie des générations futures. L'innovation vise à remplacer ces technologies par des moyens plus efficaces grâce à une recherche, une conception et un développement constants.
  • Viabilité - L'adoption de nouvelles méthodes de technologie verte, la création de nouvelles carrières qui facilitent la préservation et la conception de mesures économiques de soutien qui embrassent la durabilité permettent le succès des efforts de préservation, créant ainsi la viabilité.
  • Réduction à la source - La modification des méthodes de production et la réduction de la consommation des ressources de manière généralisée permettent de réduire les déchets et la pollution, facilitant ainsi le succès des efforts de préservation. C'est ce que l'on appelle la réduction à la source.
  • Parmi les domaines les plus importants englobant les technologies vertes figurent les achats écologiques, la construction écologique, la chimie verte, les nanotechnologies vertes et, surtout, la production d'énergie verte.

Production d'énergie verte

La principale fonction de l'énergie verte est de produire de l'électricité et du carburant en utilisant des sources d'énergie renouvelables et naturelles. De nouvelles technologies vertes sont inventées et perfectionnées en permanence pour mieux utiliser les ressources récurrentes et exploiter leur puissance dans l'espoir de remplacer entièrement les combustibles fossiles et les méthodes de production destructrices. Les méthodes actuelles de production d'énergie verte les plus répandues sont les suivantes :

  • Solaire - Les panneaux solaires, combinés en une tour, placés dans un champ ou fixés sur un toit, sont utilisés pour convertir la lumière du soleil en énergie électrique grâce à des composants photovoltaïques ou des miroirs qui concentrent le rayonnement solaire.
  • Biogaz - Produit lors de la décomposition de la matière organique en l'absence d'oxygène, le biogaz est principalement composé de méthane et de dioxyde de carbone. Une fois le dioxyde de carbone éliminé, le biogaz peut être comprimé et utilisé pour alimenter les véhicules à moteur. La technologie se développe pour exploiter davantage ces gaz afin de réduire l'utilisation des combustibles fossiles à plus grande échelle.
  • Géothermie - L'énergie géothermique est produite en exploitant la chaleur de la Terre située à quelques mètres sous la surface. Les températures augmentent d'environ 1 °F tous les 70 pieds, de sorte que les pompes à chaleur et les systèmes géothermiques peuvent être utilisés pour exploiter cette énergie pour alimenter et refroidir les espaces intérieurs et l'eau.
  • Biomasse - La biomasse peut être convertie chimiquement en carburant liquide ou en huile, créant ainsi des produits généralement fabriqués à partir du pétrole qui génèrent de l'électricité ou facilitent le transport.
  • L'énergie nucléaire - L'énergie nucléaire est une source d'énergie propre à émission zéro qui produit de l'électricité par fission, c'est-à-dire en divisant les atomes d'uranium pour obtenir de l'énergie. La chaleur dégagée par la fission crée de la vapeur qui fait tourner une turbine et produit de l'électricité. La production d'énergie nucléaire élimine avec succès les sous-produits nocifs émis par les combustibles fossiles, possède une empreinte minimale et produit peu de déchets.
  • L'hydroélectricité à faible impact - Grâce à des barrages, des moulins, des applications de captage et d'autres technologies, les systèmes hydroélectriques à faible impact extraient l'énergie de l'eau en mouvement. Bien que l'énergie produite soit propre, les systèmes hydroélectriques existants peuvent être dommageables pour les écosystèmes locaux. De nouvelles infrastructures sont donc nécessaires pour réduire l'impact de l'exploitation de cette énergie.

Recyclage et upcycling

Le recyclage et, par extension, l'upcycling constituent un autre élément important de la conservation et de la durabilité.

  • Le recyclage est le résultat de la conception "du berceau au berceau" et se définit comme la réutilisation de tout objet après avoir rempli sa fonction initiale. Le recyclage peut être aussi simple que la réutilisation d'un bocal comme rangement.
  • L'upcycling est une forme de recyclage qui fait référence à la réutilisation d'un article dans un but autre que son but initial, y compris la combinaison ou la transformation d'articles pour former quelque chose d'entièrement nouveau. Un bon exemple de recyclage consiste à couper une bouteille en verre en deux et à la peindre pour créer un vase décoratif.
  • Le compostage est utilisé depuis des siècles comme moyen de transformer les déchets organiques de toutes sortes en engrais naturel riche en nutriments pour la terre. Au cours du processus de compostage, les bactéries s'emploient à décomposer les déchets en composés plus simples, remplis de micro-organismes et de nutriments, qui enrichissent le sol et facilitent la croissance de plantes saines. Le compostage peut se faire en petites et grandes quantités, que ce soit dans une ferme ou à la maison.

Le marché actuel des technologies vertes

Les technologies vertes sont un marché en expansion, soutenu par de nombreux gouvernements. Les premiers 70 millions d'euros  ont été alloués pour 3 000 points de charge, ce qui a plus que doublé le nombre de points de charge. Il investit également dans des programmes soutenant les technologies et stratégies vertes innovantes, comme un investissement de 31,52 millions d'euros  dans les technologies d'élimination des gaz à effet de serre. Un autre montant de 22 millions d'euros contribuera à la recherche sur de nouveaux types de polluants atmosphériques afin de minimiser leurs effets sur la santé publique. Le changement est également porté par les consommateurs, 64 % de la population interrogée préférant les produits d'entreprises qui redonnent quelque chose à la société.

Unilever a indiqué en 2017 qu'il existait un potentiel inexploité de 966 milliards d'euros sur un marché de 2 500 milliards d'euros pour les biens durables. Elle a également indiqué que ses marques de produits durables ont connu une croissance 30 % plus rapide que le reste de ses activités en 2016.

Le Centre du commerce international a identifié des tendances similaires en Europe. Selon son rapport 2019, 85 % des détaillants interrogés ont signalé une augmentation des ventes de produits durables au cours des cinq dernières années. 65 % ont également déclaré que cette augmentation était supérieure à 10 %.

C'est dans le secteur des énergies renouvelables que la croissance des technologies vertes a été la plus flagrante. Il y a vingt-cinq ans, la Chine ne possédait pas un seul panneau solaire. Aujourd'hui, le pays dispose d'un parc solaire de 1,7 milliard d'euros  et de deux fois plus de panneaux solaires que tout autre pays. Grâce à cette évolution, l'énergie solaire chinoise est désormais moins chère que l'électricité du réseau. McKinsey a récemment indiqué qu'après 2035, plus de 50 % de la production d'électricité sera renouvelable.

Les fonds verts pour financer la greetech

Les investisseurs peuvent choisir de soutenir les initiatives en matière de technologies vertes en achetant des actions d'une société qui utilise des pratiques de technologies vertes. Ce type d'investissement est parfois appelé investissement socialement responsable (ISR). Ces investisseurs peuvent se tourner vers des fonds d'investissement connus sous le nom de fonds verts, fonds ISR ou fonds ESG. Ces fonds contiennent des entreprises cotées en bourse qui sont des leaders dans l'utilisation des technologies vertes.

Certaines entreprises génèrent la totalité de leurs revenus et de leurs bénéfices grâce aux activités liées aux technologies vertes. Toutefois, il est important de noter que le terme "vert" peut avoir de nombreuses interprétations et applications, et que celles-ci varient d'une industrie à l'autre. Si un investisseur souhaite soutenir des initiatives de technologies vertes par le biais de ses investissements, il est important qu'il fasse des recherches approfondies sur la validité des politiques, des normes et des réalisations écologiques d'une entreprise donnée.

Questions juridiques émergentes

De nombreuses solutions technologiques vertes qui sont en train d'être adoptées par le grand public, comme les véhicules autonomes et les compteurs intelligents, reposent largement sur la collecte et l'utilisation des données des utilisateurs. Cela entraîne des questions juridiques complexes concernant la collecte, le stockage et la transmission de ces données.

En ce qui concerne les véhicules autonomes, la Commission européenne étudie une série de questions, comme celle de savoir si le numéro et la localisation de votre véhicule sont considérés comme des données personnelles. Si ces questions sont plus tranchées, d'autres, plus complexes, concernent les niveaux de freinage et le liquide de la voiture. Les sociétés de location de voitures souhaitent acquérir ces informations, car elles pourraient transformer leur mode de fonctionnement.

Le consentement est une autre question clé lorsqu'on examine les données des véhicules autonomes. Si les données sont collectées par des entreprises automobiles qui vendent ou fabriquent des véhicules automatisés, quand le consentement au traitement de ces données sera-t-il donné ? Sera-t-il donné au moment de l'achat de la voiture ou lorsque la voiture sera conduite ?

En conclusion

La Greetech est donc un enjeu majeur dans la transition énergétique dans le monde. En France, elle est la responsabilité du ministère de la Transition écologique dont l'objectif est de mettre en place les ingrédients du développement durable. Cette transition passe par une prise de conscience des dirigeants un un financement des start up de la green tech numérique qui vont développer de nouvelle technologies vertes. Énergie, transport logistique propre en ville, cosmétique, biotechnologies, agroalimentaire, produits et services respectueux de l'environnement, attitude éco responsable dans la consommation des français... Les leviers de la green tech sont nombreux !

Les piliers de la GreenTech


86

Transition écologique

81

Énergies renouvelables

96

Développement durable